Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:userguide:settings:start

Paramètres

Concepts

GECAMed permet d'adapter les fonctionnalités et l'interface utilisateur à chaque situation spécifique d'utilisation. Ces adaptations se font à l'aide de la fonction Paramètres. Ces Paramètres ont été subdivisés en groupes différents.

  1. Par champs fonctionnels, les paramètres opèrent une distinction entre général au logiciel et spécifiques à un module. Les paramètres généraux ne peuvent pas être attribués à un module spécifique, soit parce qu'ils agissent sur le comportement de l'ensemble de l'application, ou que la fonction ne peut pas être clairement attribuée à un seul module. Avec l'activation ou la désactivation individuelle des modules, les paramètres spécifiques au module correspondant sont également visibles ou cachés, tandis que les paramètres généraux sont toujours disponibles.
  2. Par utilisateurs, les paramètres opèrent une distinction entre global à l'ensemble des utilisateurs et spécifiques à l'utilisateur. Les paramètres globaux affectent tous les utilisateurs, et ne peuvent donc être modifiés que par un administrateur. Les paramètres de l'utilisateur peuvent être changés individuellement par chaque utilisateur, et ses effets ne sont visibles que pour lui-même, mais pas pour les autres utilisateurs.

Chaque utilisateur peut accéder aux paramètres de l'utilisateur via la barre des menus PréférencesPréférences. Dans cette fenêtre, il est possible de régler à la fois les préférences de l'utilisateur (“Utilisateur”) et les paramètres spécifiques au module (“facturation”, “salle d'attente”, …) et à l'utilisateur à l'aide des boutons sur le côté gauche (voir figure 1).

Fig. 1: Appel du menu Préférences de l'utilisateur

Fig. 2: Préférences de l'utilisateur


Seul administrateur utilisateur peut accéder aux paramètres globaux via la barre des menus AdminParamètres globaux. Comme pour les préférences de l'utilisateur, les boutons sur la gauche sont disponibles pour accéder paramètre des module en générale et de manière plus spécifiques (voir figure 4).

Fig. 3: Appel du menu Paramètres globaux

Fig. 4: Paramètres globaux


Lorsque vous quittez une fenêtre de paramètres avec le bouton “OK” tous les paramètres modifiés sont enregistrés. Avec le bouton “Annuler” les paramètres ne sont pas modifiés. Le bouton “Appliquer” enregistre toutes les modifications sans fermer la boîte de dialogue.

Les changements des prarmètres sont pris en compte soit immédiatement, soit après le redémarrage du client GECAMed. En cas de dout il vaudrait donc mieux de toujours redémarrer le client GECAMed après un changement de paramètres.
2015/07/21 08:11 · gbosch

Paramètres généraux

Les paramètres généraux ne sont pas affectés à un module particulier, contrairement aux paramètres spécifiques au module, décrit ci-dessous. Cette section résume tous les paramètres de cette catégorie. De plus, la distinction est faite ci-dessous entre les paramètres globaux et les paramètres spécifiques à l'utilisateur. Cette distinction se poursuivra lors de la description des paramètres spécifiques au module plus loin.

De façon générale, les paramètres globaux sont seulement modifiables par l'administrateur, mais affectent tous les utilisateurs. Les paramètres spécifiques à l'utilisateur n'ont d'effet que sur l'utilisateur qui les modifie.

Paramètres globaux généraux

Parmi les paramètres globaux, trois groupes de parmètres peuvent être considérés comme des paramètres généraux. Tous les autres groupes sont décrits séparément plus bas dans les sections sur les paramètres spécifiques au module.

Icône Groupe de paramètres généraux
Gestion des modules optionnels
Gestion des modèles d'impression
Paramètres de backup
Modules

Le groupe de paramètre Module permet de choisir quels modules fonctionnels sont actifs (visibles) et l'ordre d'affichage de ces modules dans la barre de module à gauche. Afin d'optimiser le démarrage de GECAMed, il est conseillé à l'administrateur de désactiver tous les modules inutilisés.

2014/12/28 12:39
Modèles d'impression

GECAMed utilise pour toutes les tâches d'impression standards (ordonnances, certificats, factures, rappels, etc.) des modèles d'impression. Actuellement, il existe 9 types de modèles. GECAMed fonctionne avec un modèle d'impression par défaut installé en permanence pour chaque type de modèle, mais il est possible d'enregistrer des versions personnalisées de chaque type de modèle.

Vous pouvez à tout moment télécharger la version standard (fichier *.jrxml) livré par défaut d'un modèle. Puis modifier le modèle avec l'outil “Jasper iReport” et charger le modèle personnalisé à nouveau. La version standard ne peut pas être écrasée et reste donc toujours disponible. Plusieurs versions peuvent être chargées et enregistrées pour chaque type de document. Il est également possible d'avoir pour chaque de type de modèle une version pour chaque médecin et pour tout le cabinet. Une date d'expiration est alors nécessaire pour identifier la version que GECAMed doit sélectionner. Nous parlerons plus tard des versions datées.

Pour modifier et personnaliser un modèle pour les besoins respectifs des médecins ou du cabinet, vous devez installer l'outil iReport pour Windows Version 3.7.3. Nous donnons des instructions pour télécharger et installer cette version dans notre FAQ.. Lorsque vous appelez une fonction d'impression (par exemple, l'impression d'une facture), GECAMed doit décider quelle version d'un type de modèle de d'impression doit être sélectionnée. La séquence suivante sera respectée:

  1. Médecin: Quand une version de modèle d'impression de document pour le médecin courant existe, elle sera sélectionné en priorité.
  2. Cabinet: Si le médecin courant n'a pas sa propre version, la version du cabinet est sélectionnée.
  3. Standard: Si ni le médecin courant, ni le cabinet dispose de version, la version standard est sélectionnée.
  4. Version datée: Si plusieurs versions de modèles, pour un médecin ou pour un cabinet, existent avec des dates d'expirations différentes alors GECAMed choisit toujours la version non expirée ce jour. Ceci est expliqué plus en détails ci-dessous à l'aide d'un exemple.
Gestion des modèles d'impression

Un ensemble complet de modèles standards est livré à chaque installation ou mise à jour de GECAMed. Ces modèles permettent d'exécuter toutes les fonctions d'impression dans GECAMed sans que d'autres ajustements soient nécessaires. Cependant, il arrive que certains cabinets et médecins souhaitent modifier un modèle. Par exemple, en utilisant d'autres polices ou tailles d'écriture, ou bien même modifier le contenu des données. C'est pourquoi il est possible d'ajouter en plus des modèles standards de GECAMed, des modèles avec des versions pour un médecin ou pour le cabinet. En général, le processus de modification se fait par téléchargement d'un modèle, puis modification du modèle et chargement du nouveau modèle. Selon le réglage lors d'un chargement d'un modèle, différentes versions de ce modèle sont créées. Pour illustrer l'ensemble de ce processus, nous allons montré ci-dessous comment utiliser la boite de dialogue “Modèle d'impressions” (voir figure 5) pour télécharger un modèle standard, le modifier et charger la nouvelle version.

Fig. 5: Boite de dialogue modèle d'impressions

Télécharger les modèles d'impressions

Pour télécharger un modèle d'impression, utilisez la fonction “Télécharger ce modèle”. Puis, vous choisissez un emplacement pour sauvegarder le fichiers sur votre ordinateur. Un nom pour le fichier à enregistrer est proposé dans le format jrxml(=Jasper Report). Le nom peut être librement modifier, mais le suffixe “.jrxml” doit être maintenue.

Fig. 6: Télécharger le modèle

Personnalisation des modèles d'impression

Ce fichier peut ensuite être modifié en utilisant le programme iReport mentionné préalablement. À titre d'exemple, le nom du cabinet peut être entré à la place de la liste de tous les médecins. Pour cela, vous avez deux possibilités. Vous pouvez utiliser le champ de texte existant, vous devez prêter attention aux guillemets autour du texte (“Cabinet du groupe KALCHESBRUCK”). Mais la meilleure option serait de supprimer la zone de texte actuel et insérer à la place une étiquette (Static Text). De plus, veuillez ne pas changer le nom du modèle lui-même dans la liste propriété du rapport, cela facilitera ensuite la différenciation des différentes versions dans la boîte de dialogue Modèles d'impression. À savoir, ce n'est pas le nom du fichier qui s'affiche, mais le nom interne du modèle (Report name property).

Fig. 7: Editer un fichier .jrxml avec iReport

Lorsque vous modifiez un modèle, plusieurs variables peuvent être utilisées, qui sont remplacées par le texte approprié lors de l'impression. Dans la figure 8 un exemple de certaines de ces variables est donné. Les variables qui sont listées sous la rubrique “Parameters” renvoient toujours le même résultat. Ils peuvent être utilisés n'importe où dans le rapport. Les variables sous la rubrique “Fields” par contre ne peuvent être utilisées que dans la section de détail d'un rapport. Ces variables vont être itérés pour produire une liste de valeurs. Par exemple, dans la la figure ## on voit en dessous du libellé “MEMOIRE D'HONORAIRES N° …” une ébauche de tableau avec les variables qui vont produire la liste des actes avec date, heure, tarif etc.

Fig. 8

A partir de la version 1.2.0 de GECAMed des paramètres supplémentaires dites Java Beans ont été ajoutés. Ils offrent à l'utilisateur une plus grande souplesse dans la création de ses propres modèles d'impression. On peut donc créer un contenu personnalisé à partir des données de la base de données de GECAMed, et indépendant des paramètres pré-existants présent dans les modèles standards. En outre, l'équipe de développement GECAMed garantit la stabilité des “Bean Parameter” pour assurer que leur contenu ne va plus varier d'une version de GECAMed à l'autre, comme cela a déjà été le cas avec l'ancien jeu de paramètres.

Ces paramètres Java Beans supplémentaires s'utilisent exactement comme mentionné pour les paramètres pré-existants, sauf qu'ils doivent être munis d'un appel supplémentaire, parce que JasperReports ne peut traiter que du texte et non pas des Beans. Par exemple, pour qu'un Bean nommé “bean_Patient” puissent être appelé pour obtenir le nom du patient, il faut rechercher dans le champs texte correspondant comme ceci: $P{bean_Patient}.getFirstName().

Dans iReport $P désigne un paramètre. Ce paramètre (ici bean_Patient) doit être entouré avec des accolades ({bean_Patient}).

Ces paramètres peuvent désormais être appliqués à des méthodes, par exemple, .getFirstName(). Notez que le point signifie que suit une méthode. Le nom de la méthode dans ce cas est getFirstName. Une méthode se termine toujours avec des parenthèses dans lesquelles les arguments ou paramètres peuvent être passés. Dans $P{bean_Patient}.getFirstName() les parenthèses sont vides, c'est à dire que la méthode n'utilise aucun argument. Mais il serait également possible d'appeler $P{bean_Patient}.getPhone(“office”), qui retourne le numéro professionnel du patient, s'il est renseigné dans la base de donnée.

Pour savoir quels Beans sont disponibles, quelles données contiennent-ils et quelles méthodes peuvent leur être appliquées, veuillez consulter ce PDF.

Les chiffres et les dates ne peuvent pas être utilisées directement dans iReport. Afin de transférer correctement les chiffres et les dates dans iReport, ils devront être formatés en conséquence. Pour cela, il y a l'outil util_Formater qui ne contient pas de données, mais peut formater les valeurs de retour des Beans. Ainsi il est possible d'utiliser une méthode avec un bean qui retourne une date, avec une méthode de util_Formaters qui attend une date comme argument : $P{util_Formater}.formatDateDE($P{bean_Patient}.getBirthDate())).

Il convient de noter que du texte libre peut être saisi dans un Static Text, mais aucun paramètre ne peut être utilisé dans un Static Text. Les paramètres peuvent être cependant utilisés dans un Text Field, mais les textes, qui comprennent également des sauts de ligne, ne peuvent pas être facilement saisies de cette façon. Si vous souhaitez utilisé un paramètre à remplacer dans un Text Field, vous devez le saisir entourés de guillemets (). Pour assembler votre propre texte avec le résultat d'un paramètre, vous devez utiliser un plus (+) entre le texte et le paramètre à insérer, par exemple (“Montant à payer ” + $P{bean_Invoice}.getBalance()“). Si une nouveau saut de ligne doit être créé, il faut utilisé le paramètre NEWLINE spécifique au système et offrant un saut de ligne.

Un saut de ligne dans le Text Field pourrait donc être représentée comme suit:
“Total : ” + $P{bean_Invoice}.getAmount() + $P{NEWLINE} +
“Déjà payé : ” + $P{bean_Invoice}.getPayment() + $P{NEWLINE} +
“Reste à payer : ” + $P{bean_Invoice}.getBalance()

Il ressemblerait à quelque chose comme ceci:
Total : 100.0
Déjà payé : 30.0
Reste à payer : 70.0

Si vous voulez ajouter un saut de ligne dans un Text Field de iReport pour rendre son contenu plus lisible, il faut utiliser la combinaison de touches Alt + Enter. Un simple Enter ferait quiter complètement le Text Field. Veuillez noter que le saut de ligne créé avec Alt + Enter n'apparaît pas dans l'impression du rapport s'il se trouve en dehors des guillements. Il faut fermer les guillements, ajouter un ”+”, insérer un saut de ligne et r'ouvrir les guillements dans la nouvelle ligne pour continuer le texte statique à imprimer.

Le formatage de l'adresse d'un patient ou d'un médecin peut être ajusté selon les besoins en utilisant la méthode formatPatientData ou respectivement formatPhysicianData. Il pourrait ressembler à ceci:
$P{util_Formater}.formatPatientData(
“%TITLE %FNAME %MNAME%BR”+
“%STREETNO, %STREET%BR”+
“%ZIP %LOCATION%BR”+
“%COUNTRY%BR”+
“%SSN”,
$P{bean_Patient}, “billing”)

Charger un nouveau modèle d'impression

Le nouveau modèle personnalisé peut désormais être ajouté dans GECAMed comme une nouvelle version en utilisant la fonction “Sélection et téléchargent d'un modèle à partir de votre ordinateur”. Selon la sélection du champs “Médecin”, le nouveau modèle sera utilisé que pour un médecin particulier ou pour l'ensemble du cabinet, c'est à dire indépendamment du médecin sélectionné. La procédure est la suivante:

Fig. 9: Remplacer un modèle

  1. Sélection d'un médecin en particulier ou de l'ensemble du cabinet pour le modèle à charger.
  2. Accès à la fonction “Sélection et téléchargent d'un modèle à partir de votre ordinateur”
  3. Sélection du fichier jrxml à charger
  4. Démarrage du processus de téléchargement
  5. Vérification et compilation du fichier jrxml avec une barre de progression. Si la compilation contient des erreurs, les messages d'erreur du compilateur sont affichés.
  6. Le nom du nouveau modèle apparaît alors dans la case prévue. Par ailleurs, ce champ est vide tant que le modèle par défaut n'est pas “écrasé” par un nouveau modèle.
Version datée

Si vous souhaitez utiliser un autre modèle à partir d'une certaine date, une date d'expiration peut être spécifiée pour chaque modèle. Il s'agit alors de la date de publication du type de document correspondant. Par exemple pour la facturation, la date de la facture, pour la prescription, la date de l'ordonnance, et pour les rappels, la date de rappel, etc. La présence d'une telle date permet d'indiquer à GECAMed d'utiliser le modèle respectif jusqu'à la date d'expiration indiquée, mais pas au-delà. Lorsqu'un modèle a une date d'expiration plus valable, un autre modèle sans date d'expiration doit être alors mise à disposition, sinon le modèle par défaut est utilisé. Il est possible de stocker plusieurs versions de modèles de même type et pour le même médecin (ou le cabinet), chaque version aura une date d'expiration différente. Un exemple réaliste serait le changement de nom du cabinet à partir d'une date donnée.

Fig. 10: Ajouter des lignes de modèle

Pour ajouter une nouvelle version de modèle, cliquez sur le bouton qui correspond au type du modèle pour lequel vous voulez insérer une version plus récente. Une nouvelle ligne vide est créée permettant de charger la nouvelle version. Dans le champ date de l'ancienne version, ajoutez alors la date d'expiration souhaitée. Par exemple, dans l'exemple ci-dessus:

  • le premier modèle (invoice_2010_01_01) est utilisé jusqu'au 1.1.2010
  • le second modèle (invoice_2010_02_01) sera utilisé entre le 2.1.2010 et le 1.2.2010
  • le troisième modèle (invoice_2010_06_01) sera utilisé à partir du 2.2.2010.
Suppression de modèle

Avec la fonction “Supprimer ce modèle” vous pouvez supprimer les modèles déjà chargé.

Fig. 11: Supprimer un modèle

Attention!!!
Aucune boîte de dialogue de confirmation apparaît. Le modèle sera supprimé immédiatement et irrévocablement. Cependant, le modèle par défaut ne peut être supprimé, sinon la fonction d'impression appropriée ne serait plus disponible de GECAMed.
2014/12/28 12:39
Sauvegarde de sécurité

Un Backup (ou sauvegarde de sécurité) des données permet d'enregistrer les données et les paramètres de votre installation de GECAMed. En général, on considère qu'un an de données issu d'un usage régulier de GECAMed a une plus grande valeur pour un médecin que l'ensemble du coût de l'infrastructure (ordinateur, réseau) mise en oeuvre pour les saisir. La sauvegarde de ces données n'est donc pas une option facultative mais une obligation pour tout utilisateur professionnel.

La protection des données se réfère à toutes les mesures qui visent à empêcher une perte partielle ou totale des données relatives aux patients ou autres de l'installation GECAMed. La perte de données peut se produire dans diverses situations d'urgence, telles que:

  • Données illisibles sur le disque dur où est installé GECAMed (“crash du disque”)
  • Perte de l'ensemble de l'ordinateur et de ses disques à cause d'influences extérnes (vol, vandalisme, incendie, …)
  • Perte de données due à un fonctionnement normal, intentionnellement ou non (par exemple, la suppression de données sur les patients)
  • Destruction ou modification de données, y compris la base de données PostgreSQL, causées par le dysfonctionnement d'une application tierce.

Pour éviter des pertes définitives de données, il est recommandé de copier toutes les données gérées par GECAMed à intervalles réguliers, comme tous les jours et de les stocker sur des volumes externes. Ces tâches de routine peuvent être configurées dès l'installation de GECAMed. Par la suite, des ajustements peuvent être effectués suivant l'évolution des situations telles que la modification de l'heure de début de sauvegarde, sa fréquence et l'emplacement des fichiers de sauvegarde. Selon le type de réglage, la configuration peut se faire à divers emplacements de GECAMed.

Heure de début de backup et fréquence Application client GECAMed (Paramètres administrateur)
Type de données à sauvegarder Application client GECAMed (Paramètres administrateur)
Emplacement de stockage du backup Configuration des données dans JBoss Serveur
D'autres copies de sauvegarde Support de stockage externe, réseau, prestataire de service
Paramètres Administrateur

A partir du menu administrateurParamètres globaux, la fenêtre Réglage des Backup peut être appelée.

Les paramètres de sauvegarde sont accessibles à partir de la vue Backup. Il est possible de configurer les horaires et la fréquence des sauvegarde, ainsi que de sélectionner les types de fichiers à sauvegarder.

Globalement, trois types de fichiers de backup peuvent être créés:

Fichiers de backup Extension de fichier Description
Backup de la base de données pgdump Sauvegarde complète de la base de données. Avec ce fichier la base de données de GECAMed peut être complétement restaurée
Backup des données des patients ZIP Archive ZIP contenant tous les fichiers joints aux dossiers médicaux. Cela comprend les lettres générées par GECAMed dont les lettres modèles, et tous les autres fichiers joints. La structure hiérarchique du dossier correspond à l'installation GECAMed
Backup des fichiers DICOM ZIP Archive ZIP contenant tous les fichiers DICOM associés aux dossiers médicaux.
Backup des modèles de lettres ZIP Voir 'Backup des données des patients'

De plus, il est possible de limiter le nombre de backup à stocker, de manière à ce que le processus de backup n'utilise pas tout l'espace disponible dans un court laps de temps. Cela pourrait également bloquer la base de données en fonction de la configuration de l'ordinateur et mener ainsi à l'arrêt complet de GECAMed.

Un fois que la fonction backup est activée (case Activer sauvegarde cochée), les sauvegardes sont automatiquement démarré par le serveur GECAMed à l'heure spécifiée du jour la sauvegarde que vous souhaitez. Vous pouvez aussi lancer une sauvegarde immédiate en passant par la barre de menus 'Outils' ⇒ 'Sauvegarder base de données'. C'est fortement recommandé juste avant une maintenance du système ou une mise à jour de GECAMed. Cette fonction est également très approprié pour tester vos sauvegardes.

La fenêtre “Sauvegarder la base de donnée” permet de lancer immédiatement une sauvegarde (Démarrer sauvegarde) et d'enregistrer un backup dans un autre emplacement (Télécharger le fichier de sauvegarde).

Configuration du serveur JBOSS

Une autre configuration importante du backup des données est l'emplacement des fichiers de sauvegarde, c'est-à-dire le chemin de fichier sous lequel ces fichiers sont stockés. Cette configuration doit être effectuée manuellement, car il nécessite un redémarrage du serveur JBoss de l'application GECAMed. La modification de l'emplacement de la sauvegarde de données s'effectue en modifiant directement le fichier gecamed_server.properties qui se trouve dans le chemin d'accès suivant:

{GECAMED-INSTALLATIONS-PFAD}\jboss-4.0.5.GA\server\default\conf\gecamed_server.properties

Le fichier contient plusieurs entrées, dont beaucoup sont nécessaires pour l'intégration de la base de données PostgreSQL avec le système GECAMed. La ligne identifiée détermine le chemin d'accès de fichier pour la sauvegarde.

Si vous souhaitez déplacer la sauvegarde vers un autre emplacement, s'il vous plaît, procédez comme suit:

  • Arrêtez le serveur JBOSS (…)
  • Adaptez les variables DB_BACKUP_DIR dans le fichier de configuration gecamed_server.properties
  • Redémarrer le serveur JBOSS (…)
  • Démarrer le programme GECAMed tant qu'administrateur
  • Lancer une sauvegarde manuelle (barre des menus OutilsSauvegarder base de données) et vérifier si les fichiers de sauvegarde sont créés au bon endroit.
2014/12/18 11:46
Restauration d'une base de données

Dans le cas d'une défaillance grave du système avec perte de données, la base de données de GECAMed doit être restaurés. Cela nécessite l'utilisation d'outils spécifiques à l'administration de base de données. Ils peuvent être téléchargés gratuitementsur Internet. La référence pour l'administration de PostgreSQL est pgAdmin III, voir http://www.pgadmin.org/index.php.

Après le téléchargement et l'installation de pgAdmin, il doit être connecté à la base de donnée initiale de GECAMed. Cela suppose qu'une base de données PostgreSQL GECAMed est installé et configuré sur l'ordinateur. Si ce n'est pas le cas, par exemple, après une panne de disque dur ou de la migration vers un autre ordinateur, vous devez tout d'abord installer GECAMed. Il est nécessaire d'installer la même version de GECAMed que la version qui a généré la sauvegarde de la base de données. Si vous migrez vers un nouveau PC et qu'une nouvelle version de GECAMed est disponible, vous devez donc soit d'abord mettre à jour la version de GECAMed sur l'ancien PC, puis générer le fichier de backup, soit installé sur le nouveau PC la même version que sur l'ancien PC, puis faire la restauration, puis la mise à jour. Les anciennes versions de GECAMed des installateurs sont disponibles ici.

Dans la suite, nous supposons qu'une base de données PostgreSQL pour GECAMed est opérationnelle et disponible. Sous Windows, vous pouvez vérifier simplement sa présence avec le gestionnaire de tâches qui devrait montrer plusieurs processus postgres.exe

Sous Linux et Mac OS X, vous pouvez vérifier la présence de la base de données opérationnelle avec un ps Komanndo correspondant, par exemple ici sur Mac OS X 10.4:

vlansantec049:~ santec$ ps -aux | grep postgre
santec   25712   0.5  0.0    27376    420  p1  S+    2:57PM   0:00.01 grep postgre
postgres  1861   0.0  0.3    61376   2924  ??  S    Fri11AM   0:42.35 /Library/PostgreSQL/8.3/bin/postgres -D /Library/PostgreSQL/8.3/data
postgres  1862   0.0  0.0    32608    336  ??  Ss   Fri11AM   0:26.98 postgres: logger process                                                                                                                                              
postgres  1864   0.0  0.8    61428   7956  ??  Ss   Fri11AM   2:32.30 postgres: writer rocess                                                                                                                                              
postgres  1865   0.0  0.1    61376    576  ??  Ss   Fri11AM   1:01.47 postgres: wal writer process                                                                                                                                          
postgres  1866   0.0  0.0    61536    492  ??  Ss   Fri11AM   1:08.90 postgres: autovacuum launcher process                                                                                                                                 
postgres  1867   0.0  0.0    32768    432  ??  Ss   Fri11AM   2:22.52 postgres: stats collector process                                                                                                                                     
postgres 25011   0.0  0.7    62620   7520  ??  Ss   11:30AM   0:01.43 postgres: gecamed gecamed 127.0.0.1(60446) idle                                                                                                                       
postgres 25582   0.0  0.3    41484   2704  ??  SNs   2:16PM   0:00.75 /System/Library/Frameworks/CoreServices.framework/Versions/A/Frameworks/Metadata.framework/Versions/A/Support/mdimportserver
postgres 21948   0.0  0.5    62056   5340  ??  Ss    7:35PM   0:02.14 postgres: gecamed gecamed 127.0.0.1(58942) idle 

La prochaine étape consiste à se connecter à la base de données PostgreSQL avec pgAdmin. Pour cela, lancez pgAdmin III et configurez une connexion à la nouvelle base de données.

Les informations à saisir:

  • Name: un nom pour la connexion à la nouvelle de base de données (ici: “GECAMed PostgreSQL Server”)
  • Host: “localhost” ou le nom de domaine ou l'adresse IP du serveur de base de données dans le cas d'une base de données externe.
  • Port: “5432” est le port par défaut pour DB PostgreSQL et il est déjà rempli
  • Maintenance DB: postgres est standard et il est déjà rempli
  • Username: Le nom de l'utilisateur de la base de données: “gecamed”
  • Password: Mot de passe pour l'utilisateur de la base de données GECAMed. Il peut être retrouvé dans le fichier suivant du serveur de configuration C:\gecamed\jboss-4.0.5.GA\server\default\deploy\GECAMed-ds.xml befindet (Linux: /usr/local/jboss/server/default/deploy/GECAMed-ds.xml)

Les valeurs indiquées ci-dessus sont les valeurs par défaut d'une installation GECAMed standard. Si votre installation de GECAMed est différente, les valeurs réelles peuvent également être retrouver à partir du fichier de configuration GECAMed-ds.xml ci-dessus.

Après avoir enregistré les valeurs, la connexion à la nouvelle base de données est établie. Par un clic gauche, vous pouvez maintenant naviguer dans la structure de la base de données connectée et visualiser son contenu.

ATTENTION
Avec un pgAdmin correctement configuré à l'accès de la base de données de GECAMed, vous pouvez effectuer toutes les fonctions importantes d'un administrateur de PostgreSQL. Cela comprend également certaines opérations potentiellement extrêmement destructrices comme la fonction “Delete/Drop” qui vous permet de supprimer soit des éléments individuels, soit l'ensemble de la base de données. Le navigateur (Browser) de pgAdmin dispose d'un accès complet à toutes les données contenues dans GECAMed, et peut également les modifier et les supprimer.

Un mauvais usage de cet outil peut entraîner la perte de données et des dysfonctionnements graves de GECAMed et ne doit donc être effectué par des personnes qualifiées. Nous vous rappelons que vous pouvez faire appelle à nos sociétés de support partenaires qui disposent du personnel qualifié pour effectuer toute la maintenance liée à la base de données de GECAMed et bien plus encore.

Vous devriez voir dans pgAdmin deux bases de données:

  • gecamed - la base de données GECAMed réelle.
  • postgres - la base de données par défaut de PostgreSQL avec le dictionnaire de données, essentiel au fonctionnement de PostgreSQL.

pgAdmin est maintenant prêt à effectuer la restauration de la sauvegarde. Pour cela effectuer un clic droit sur la base de donnée gecamed pour faire apparaître le menu contextuel avec la fonction Restore …. Dans la fenêtre Restauration qui s'ouvre, choisissez maintenant de charger à partir du fichier pgdump et l'option 'Clean before restore', de sorte que toute la base de données existante est supprimée.

Ensuite, la restauration démarre en cliquant sur OK. Selon la taille de la base de données et les performances du serveur de la base de données, cela peut prendre un certain temps pour terminer la restauration. Malheureusement, pgAdmin ne fournit pas de message indiquant que le processus est terminé, et il faut donc patienter.

Après le lancement de la restauration, l'onglet “Messages” est activée, il contient des renseignements sur l'état d'avancement de la restauration. De manière optimale, la restauration complète avec l'option 'Clean before restore' devrait produire aucune erreur sur les données de GECAMed, puisque l'ancienne base de données a été précédemment supprimée. Cependant, d'autres erreurs ou des avertissements sont possibles, mais ne posent généralement pas de problème.

En alternative à pgAdmin, il également possible de lancer à partir de la boite de commande, la commande pg_restore.

Syntax: pg_restore -U <DB_user> -d <DB_Name> -c <file.pgdump>

Pour finir, lancez le programme client GECAMed et vérifier au hasard l'exhaustivité de certains dossiers des patients.

2014/12/18 11:46
Cadres de données

Dans les paramètres des “Cadres de données”, il est possible d'ajuster l'apparence et les fonctionnalités de la vue du patient (voir figure 5).

Fig. 5: Configuration des cadres de données

Cadres de données

Dans la liste “Cadres disponibles”, des zones pour la saisie des données administratives du patient peuvent être activées ou désactivées, et leur ordre d'affichage défini. Ces vues sont:

PatientBasicAdminInfoPanel: (Général) Ici sont réglé le nom, le numéro de sécurité sociale, l'adresses et d'autres données générales.
PatientPhoneInfo: (contacts) Numéros de téléphone, de télécopieur, et l'adresse e-mail.
PatientRemarks: (remarques) Remarques sur le patient ainsi qu'un champ pour la saisie d'une notice de dossier externe (p.ex. papier)
PatientContactInfo: (destinataire de la facture respectivement l'assuré principal) Complément d'adresse pour la facturation, si différente de celle du patient.
PatientFamilyPanel: (famille) Permet de saisir le conjoint, les parents et les enfants du patient (seulement s'ils sont connus comme patients dans GECAMed)
PatientAdditionalInfo: (Info complémentaires) Les métadonnées du dossier administratif du patient, comme le médecin traitant, la date de création et de dernière modification du dossier etc.
PatientPhysiciansPannel: (Autres médecins traitants) Une autre liste avec les coordonnées des médecins traitants.
PatientIDInfo: (Id) Des champs d'identification supplémentaires provenant de systèmes externes tels que HIS / RIS / PACS (hôpital) peuvent être utilisés.

Chaque vue peut être activée et désactivée. Les modifications prendront effet seulement après un redémarrage de GECAMed. La figure 6 montre l'affectation des cadres de données pour former les champs de saisie correspondants sur l'écran des données administratives du patient.

Fig. 6: Cadres de données

Adresse de facturation

La fonction “Adresse de facturation” ne modifie que le titre de la vue PatientContactInfo en “Adresse de facturation” ou “Assuré principal”. La fonctionnalité reste la même.

Déterminez nom principal

Au Luxembourg, le nom de jeune fille (= naissance) est le plus souvent utilisé pour une femme dans le domaine administratif, même si elles porte maintenant le nom de son mari. Les médecins utilisent également souvent cette manière d'identifier une personne dans leur prise en charge. Cependant, ce n'est pas une exigence officielle, et dépend donc des habitudes de chaque cabinet ou médecin.

Dans le champ “Déterminez nom principal” vous pouvez donc décider quel nom principal sera utilisé dans le champ de la vue PatientBasicAdminInfoPanel (qui est un champ obligatoire) parmi le nom de naissance ou le nom marital. La troisième champ de nom correspond à un autre nom, ou à rien si le nom de naissance est le même que le nom marital. Cette option ne modifie que les noms des champs et n'affecte pas la fonctionnalité.

La figure 7 illustre dans un exemple cette différence. Ici, nous voyons clairement que cette option ne concerne que les noms des champs.

Fig. 7

Cependant, veullez noter que l'option choisie est prise en compte lors de l'exportation de données à partir de la base de données GECAMed, comme cela peut être important dans certaines circonstances pour l'interprétation correcte des différentes parties du nom. En outre, cette option ne doit plus être changée après que les premiers patients ont été enregistrés. Dans le cas contraire, la signification des champs des noms ne serait plus la même pour tous les patients.

Formater noms de patient

Cette zone permet de choisir l'écriture en majuscule / minuscule des noms du patient lors de la saisie, séparément pour le prénon et les noms de famille. L'avantage est que tous les noms de patient sont saisis de la même façon, quelques soient les circonstances de la saisie.
Trois options sont disponibles:

  • Première Lettre En Majuscule : écrit la première lettre des noms en majuscule et les autres lettres en minuscules
  • TOUT MAJUSCULE : écrit toutes les lettres des noms en majuscules
  • teL Que sAIsi : les noms sont écrits tel que saisis par l'utilisateur (= pas de formatage automatique)

Le bouton “Changer tous les noms des patients comme indiqué” permet d'appliquer la règle choisie à tous les noms.

Une fois appliqués, les changements de noms sont en général irréversibles. Bien qu'on puisse forcer des formatages différents, il n'est pas possible de revenir à l'état d'origine.

Exemple: L'écriture exacte du nom famille “Duc de Nassau” est perdu lors d'un reformattage (→ “Duc De Nassau” ou “DUC DE NASSAU”).

C'est pourquoi il faut choisir cette fonction avec précaution.

Formatage du nom de médecin

Ici on peut varier la façon d'écrire le nom du médecin dans des impressions comme les ordonnances, les factures, les rappelles etc. Les options suivantes qui n'ont pas besoin d'explication supplémetaires sont mis à disposition:

Mode de saisie du numéro de sécurité sociale

Cette zone permet de choisir le mode de saisie du numéro de sécurité sociale des patients.
Trois options sont disponibles:

  1. Format de saisie fixe et prédéfinie (chiffres seulement) : permet de saisir uniquement les 13 chiffres du matricule. A l'affichage aparaissent des blancs supplémentaires pour une meilleure structuration et lisbilité (XXXX XX XX XXX XX), mais qui ne sont pas enregistrés.
  2. Mode de saisie libre avec le formatage : permet de saisir librement chiffres, lettres et autres caractères. Tant qu'on saisit les 13 chiffres normaux du matricule le formatage de siasie fixe (décrit ci-dessus) est appliqué. Mais dès qu'un autre caractère est entré on passe en mode de saisie libre (décrit ci-dessous)
  3. Mode de saisie libre sans formatage : permet de saisir librement chiffres ou lettres, mais sans aucun formatage proposé.
Enregistrer consultation

Dans le champs “Enregistrer consultation”, il est possible de choisir d'afficher un bouton “Consultation” (voir la figure ci-dessous) qui permet de créer un consultation minimale avec seulement le champ S (“Motif de la consultation”) pour un médecin. Cela permet de créer une entrée de consultation aussi rapidement que possible et sans saisie de texte spécial. Par exemple, le secrétaire peut entrer rapidement que le médecin a traité un patient sans que le médecin lui-même doit remplir quoi que ce soit.

Associer médecin traitant

Cette zone règle les champs de la zone “Info complémentaires” et en particulier la gestion du médecin traitant du patient.

L'option “Ne pas ré-associer le médecin traitant automatiquement” détermine si le médecin actuellement sélectionné, lors de la création d'une nouvelle consultation pour le patient, est enregistré en tant que médecin traitant du patient.

L'option “Permettre ré-association manuelle du médecin traitant” peut être sélectionné uniquement lorsque le médecin n'est pas associé automatiquement. Ici vous pouvez spécifier si la boîte de sélection pour choisir le médecin est active ou non.

2014/12/28 12:39
Paramètres de l'utilisateur

Les paramètres de l'utilisateur permettent à l'utilisateur d'adapter l'application GECAMed à ses besoins indépendamment des réglages des autres utilisateurs. Ces paramètres sont divisé en différents groupe de paramètre. Le premier groupe “Utilisateur” décrit ci-dessous est à sont tour divisés en différentes zones: “Nom d'utilisateur”, “interface utilisateur”, “notifications”, “imprimante”, “ordonnance” et “relation accident” (voir figure 15).

Fig. 15: Paramètres de l'utilisateur

Nom d'utilisateur

Dans cette zone, il est possible de régler la langue utilisée et le mot de passe de l'utilisateur. Les langues actuellement disponibles sont anglais, allemand et français.

Pour changer le mot de passe, cliquer sur le bouton “Changer” et saisissez deux fois le nouveau mot de passe dans la boîte de dialogue qui apparaît, puis confirmez.

Interface utilisateur
  • Dimension de la barre d'outil

La liste déroulante permet de modifier la taille des icônes des boutons dans la barre de navigation entre 16 et 48 pixels. A partir d'une taille de 32 pixels, les noms des modules sont affichés en plus des icônes.

  • Utiliser petites icônes pour boutons

Pour les petits écrans ou les ordinateurs portables, il est possible en plus d'utiliser des plus petits icônes sur les boutons (par exemple, dans le module de comptabilité). Cela est nécessaire pour les basses résolutions (moins de 1280 × 1024), sinon la totalité des boutons à afficher n'est pas affiché.

Notifications
  • Activer son

Lorsque activé, des alertes sonores sont émises lors de certaines actions ou défauts du système.

  • Activer affichage à l'écran

Lorsque activé, les messages du système sont affichés en utilisant des messages transparents dans le programme. La durée de l'affichage peut être réglé entre 0 et 3 secondes.

  • Activer message déroulants

Lorsque activé, les messages systèmes s'affichent à l'aide de petites fenêtres en bas à droite de l'écran.

Imprimante

Dans cette zone les réglages de l'impression en GECAMed peuvent être effectués. Ces réglages sont valables pour tous les modules.

  • Afficher le dialogue d'impression

Si activé, une boîte de dialogue pour sélectionner l'imprimante souhaitée est affichée avant chaque travail d'impression. Sinon l'imprimante par défaut est utilisé.

  • Afficher l'aperçu avant l'impression

Si activé, un aperçu du document imprimé est affiché avant chaque impression, sinon le document sera imprimé immédiatement.

  • Scinder l'impression en bloc

Si activé, l'impression de grandes quantités de document, tels que les piles de factures ou de rappels, est divisée en plus petits blocs. La taille d'un bloc est de 100 par défaut et peut être personnalisé selon les besoins.

Ordonnance
  • Nouvelle prescription après sauvegarde/impression

Si activé, une nouvelle prescription (masque vide) est crée après chaque impression d'une ordonnance afin de commencer une nouvelle prescription plus rapidement.

Relation accident
  • Dialogue de relation accident pour nouvelle consultation

Si activé, le système vérifie si le patient est venu consulter la dernière fois pour un accident. Si tel est le cas une fenêtre de dialogue (pop-up) s'ouvre pour demander si le patient revient consulter dans le cadre de cet accident. Le médecin peut alors facilement lier l'accident à la consultation. Si la dernière consultation n'avait pas de lien avec un accident, cette fenêtre n’apparaît pas, même si le patient a des consultations en lien avec un accidents dans son historique.

2014/12/28 12:39
2014/12/28 12:39
fr/userguide/settings/start.txt · Dernière modification: 2019/12/09 11:19 (modification externe)

Outils de la page